Fonds franco-germano-suisse pour la musique contemporaine

28.09.2020

Festival für immaterielle Kunst

28 – 29 Septembre | Elbphilharmonie, Hambourg

Le festival für Immaterielle Kunst (FIK) a lieu pour la première fois en septembre 2020 et réunit les acteurs internationaux de la scène musicale contemporaine et du monde de la performance. Il met l’accent sur la rencontre entre ces deux domaines. Ici, on ne se limite pas aux aspects acoustiques de l’interprétation: l’oeil est lui aussi à l’écoute. Ce sont ainsi des œuvres de jeunes créateur.trice.s issu.e.s d’horizons très différents qui sont mises en regard. La programmation s’annonce en effet riche et ponctuée de premières mondiales et de créations allemandes d’artistes tel.le.s que David Moss, Juliet Fraser, Tintin Patrone, Winnie Huang, Neo Hülcker, Federica Dauri et Michiko Saiki.
 
Michiko Saiki remplacera la performance initialement prévue : « Carvan. A concert for one Spectator » de Gwen Rouger (Ensemble Soundinitiative) annulée en raison de la covid-19. 

Plus d’informations : www.immateriellekunst.de

18.09.2020

The right ear

25.09.20 |  Varsovie, Warsaw Autumn (Warszawska Jesień), 19h30

Création mondiale

Le cinéma impose généralement un pacte : celui de ne pas montrer comment les choses sont faites. Nul micro, nulle caméra dans le champ de la représentation. Dans « The right ear », au contraire, tous les artifices sont dévoilés et le spectateur choisit le point de vue à partir duquel il souhaite assister au processus.

Cette pièce à mi-chemin entre le théâtre musical et ce que l’on pourrait qualifier de « cinéma manuel » nous invite à observer de près le dispositif et ceux qui le manipulent, des décors en forme de maquette disposés sur des tables au bruitage réalisé en direct.

Un anti-blockbuster, satire de la vie moderne teintée d’humour noir surréaliste, où l’on suit — d’une seule oreille, distraction obligée — la mécanique absurde d’un personnage pris en flagrant délit de consumérisme.

« The right ear » est le fruit d’une collaboration entre le compositeur et réalisateur français François Sarhan et l’ensemble Garage (Cologne). L’œuvre est coproduite par le festival Musica de Strasbourg.

 

Programme

Ensemble Garage 

François Sarhan : concept, vidéo, décor et musique 

Yann Philippe : régie vidéo et direction technique 

Annegret Mayer-Lindenberg : alto et voix 

Akiko Ahrendt : bruitage 

Timm Roller : guitare 

Malgorzata Walentynowicz : claviers et voix 

Yuka Ohta : percussion 

Frank Riedel : saxophones et voix 

 

Prochaines représentations :

29.09.20 | Strasbourg, Festival Musica, 18 et 22 h.

04.06.21 | Cologne, Kulturbunker Mühlheim, 20 h

Plus d’informations Warszawska Jesień & Festival Musica

 

 

08.09.2020

Walk the Walk

10.09.2020, Staatsoper Unter den Linden, Berlin – 19h30 Création mondiale À la fin du XIXe siècle, le physiologiste Étienne-Jules Marey inventait la chronophotographie qui permit d’observer les mouvements décomposés d’un animal, d’un humain, ou encore de la fumée dans l’air. Inspiré par ces recherches, Simon Steen-Andersen, compositeur et artiste médiatique danois, se réapproprie cette technique d’amplification visuelle et propose, au moyen de tapis de course, d’objets, de lumière et de fumée, une étude sur la marche, mouvement a priori anodin renfermant pourtant un potentiel théâtral et musical infini. Rythme, pulsation, vitesse, synchronie et équilibre sont les composantes de Walk the Walk, ce « théâtre-musical-choréo-lumino-fumo-performatif », selon ses termes, traité à la manière de scènes de prises de vue filmique réalisées en direct, où les corps musiciens sont mis à l’épreuve de la suspension du temps. « Walk the Walk » est interprété par le quatuor de percussions suisse Ensemble This |Ensemble That et a lieu en Allemagne, en France et en Suisse.  Plus d'informations Prochaines représentations 13 & 15.09.2020, Staastoper Unter den Linden, Berlin 02 - 03. 10.2020, Festival Musica, Strasbourg 22.10.2020, Gare du Nord, Basel 24 – 26.10.2020, Gare du Nord, Basel

02.09.2020

Tong Tana

03.09 - 06.09.2020 | Musik Festival Bern, Dählhölzliwald  Tong Tana est un voyage d’exploration artistique proposé par les collectifs Mycelium, Brane project et Idéehaut. Il nous mène dans les pas de l’ethnographe Bruno Manser, écologiste suisse ayant vécu dans les années 80 avec le peuple indigène Penan de l’île de Bornéo. Le travail collectif et transdisciplinaire des compositeurs-interprètes, artistes sonores et acteurs-médiateurs environnementaux nous présente, à partir des archives sonores de Bruno Manser, un format de concert multimédia insolite. Ensemble, ils réinventent ces paysages sonores disparus de la forêt du Sarawak au travers d’une fiction éco-acoustique contemporaine. Au-delà des frontières géographiques et des formats de représentations classiques, la forêt de Dählhölzli est transformée en espace de découverte grâce à une installation performative éphémère. L'architecture aérienne (construite par Idéehaut), faite de filets flottants au-dessus du sol, mène le public d'un groupe d'arbres à l'orchestre de haut-parleurs immersifs de Brane Project. Ce cadre expérimental, amplificateur sensoriel, haptique et auditif, ouvre de nouvelles perspectives (auditives) sur la nature et la culture de l'Anthropocène.

30.07.2020

Aggregate Sustain

13.08.2020 | Auenkirche, Berlin 15.08.2020 | Chapelle de la réconciliation, Berlin Gamut inc et Robert Lippok présentent AGGREGATE:SUSTAIN, une série de représentations mettant en lumière des oeuvres pour orgue contrôlé par ordinateur. Les outils numériques offrent d'infinies possibilités et remettent en perspective les codes des différents domaines artistiques. AGGREGATE:SUSTAIN met l’orgue au cœur d’un processus expérimental en contrôlant les paramètres de l’instrument en temps réel depuis un ordinateur ; permettant ainsi une production continue du son dans les tuyaux. Des compositeurs aux parcours et orientations musicales différentes, tels que Marion Wörle, Maciej Sledziecki, Hampus Lindwall et Prune Bécheau/Pancrace. ont créé de nouvelles œuvres pour ces orgues automatisés, dans lesquelles l'électronique, les musiques contemporaines, la pop d'avant-garde et la musique bruitiste s'entrelacent. 

10.07.2020

Comité Artistique 2020

Annonce des projets sélectionnés

 

Le 14ème Comité Artistique du Fonds franco-germano-suisse pour la musique contemporaine / Impuls neue Musik s’est tenu le 27 juin 2020.

Cette année, le Comité Artistique, composé de Anne Montaron (Productrice France Musique), Jean-Luc Hervé (Compositeur), Emmanuel Hondré (Directeur du département concerts et spectacles à la Philharmonie de Paris), Xavier Dayer (Compositeur), Thomas Meyer (Essayiste), Brigitta Muntendorf (Compositrice), Barbara Barthelmes (Rédactrice Berliner Festspiele / Musicologue) et Bernhard Günther (Directeur artistique des festivals Wien Modern et ZeitRaüme Basel) a sélectionné 16 projets (dont 8 allemands, 4 suisses et 4 français) parmi 60 candidatures reçues.

Un budget total de 180.784 € a été réparti entre les projets suivants :

 
  • Hausemusique - Ensemble KNM
  • Alan T. - Eole - Studio de création musicale 
  • THE RIGHT EAR WON’T TELL WHAT THE LEFT HAS HEARD - Ensemble Garage 
  • Walk the Walk – Gare du Nord Basel 
  • Zeugen – Verein Zeugen 2021 – 2022 
  • Soundinitiative beim Festival für Immaterielle Kunst – Festival für immaterielle Kunst 
  • Portraits de Voix – GMEM – CNCM – Marseille 
  • Swingers club #3 lemniscate + lovemusic – Ensemble Lemniscate – Ensemble Leniscate 
  • Solienensemble – Ensemble Court-Circuit 
  • Urban Morphologies – Ensemble Mosaik 
  • Spectacle musical franco-allemand "Alice" / Deutsch-französische Musik und Theaterproduktion "Alice" - HANATSUmiroir 
  • Toy Laboratory – Wie spielt sich das Instrument von morgen?! – Ensemble Recherche 
  • Tong Tana – Kollektiv Mycelium 
  • Pony Says Club #4 – Pony Says 
  • AGGREGATE: SUSTAIN – satelita Musikverlag 
  • Résonances des régions - sources d'une musique européenne contemporaine – Code modern Festival 

Le prochain appel sera lancé au début de l’année 2021. La clôture de l’appel à candidatures est fixée chaque année au 1er mai.

05.03.2020

APPEL A PROJETS 2020

À la recherche de projets transfrontaliers ! Nous recherchons des projets musicaux favorisant les échanges entre les espaces linguistiques et culturels germanophones et francophones ; notre objectif étant de mettre en lien les différentes scènes de musique contemporaine existant en Allemagne, en France et en Suisse. Ces trois pays façonnent en effet, chacun à leur manière, le continent européen par leurs points communs, par la pluralité et la diversité de leurs langues, dialectes, paysages, traditions... mais aussi par leurs disparités en matière de politique, d'économie et de culture. Ils constituent un formidable champ des possibles. Impuls neue Musik recherche des acteur.trice.s engagés dans le domaine des musiques nouvelles et souhaitant mettre en place des projets novateurs. Notre Fonds tend à créer des espaces de débats, d’échanges, dans lesquels compositeur·trice·s, musicien·ne·s, interprètes et organisateur.trice.s, peuvent explorer ensemble les différentes possibilités qui les conduiront à la réalisation de projets au-delà des frontières. Ce terme ne s’entend pas uniquement dans son aspect géographique, mais évoque aussi la perméabilité des genres et des formats de projets qui permettront de concrétiser cette idée de dialogue entre les cultures. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 1er mai 2020. Consultez notre site internet pour connaître les critères d’éligibilité et les financements possibles. Seuls les projets ayant lieu à partir du 1er août 2020 pourront être pris en compte. Nous utilisons désormais un formulaire vous permettant de déposer votre candidature en ligne. Pour toute question, merci de nous envoyer un e-mail à info@impulsneuemusik.com.  Nous nous réjouissons de découvrir vos candidatures!

03.03.2020

MIT DIESEN HÄNDEN – MUSIK AN DER HOSPITALKIRCHE / HOSPITALKIRCHEGEMEINDE

08.03.2020 | Friedenskirche Ludwigsburg  En 2018, le projet de concert scénique "Mit diesen Händen" a été présenté pour la première fois à l'Hospitalkirche de Stuttgart à l'occasion de l'année commémorative de la fin de la Première Guerre mondiale. Le collectif d'artistes autour d'Angelika Luz a poursuivi le développement de ce programme et vient d'entamer une tournée. Il sera présenté ce dimanche 8 mars à la Friedenskirche de Ludwigsburg.  Le programme commence avec l‘œuvre éponyme de Dieter Schnebels sur un texte d‘Heinrich Böll. L‘écrivain a écrit ce texte en 1947, encore sous le choc de la deuxième guerre mondiale. De nombreux aspects de cette guerre, tels que la culpabilité de tuer, la soif et le bruit, les blessures et le manque, les traumatismes et l'aspiration sont autant d'impulsions artistiques exprimées dans cette oeuvre. Elle dénote cependant l'espoir éternel d'un monde pacifique. Le jeu des masques et de la parole, le chant des interprètes et la diversité sonore de l'orgue offrent au public une soirée aux multiples facettes. Programme 08.03.2020 | Friedenskirche Ludwigsburg | 18h00 "Mit diesen Händen", Concert scénique de commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale. avec des oeuvres de John Cage, Anesthis Logothetis, Russudan Meipariani, Dieter Schnebel, Gerhard Stäbler et Andreas Tsiartas.  Karera Fujita, soprano Angelika Luz, soprano und dramaturge Pascal Zurek,  baryton-basse Delphine Henriet, violoncelle Michael Sattelberger, orgue Emilien Truche, masques Prochaine représentation:  29.03.2020 | Sainte-Aurélie, Strasbourg (F)
 
Photo © Oliver Röckle    

11.02.2020

Nik Bärtsch – Les Percussions de Strasbourg

(c) Simon Pages

14.02.2020 | Festival Jazzdor, Fossé des Treize, Strasbourg  C’est dans le cadre du festival Jazzdor de Strasbourg que sera présentée ce vendredi 14 février, en création mondiale, la pièce du compositeur suisse Nik Bärtsch intitulée « Shaker Kami » par les Percussions de Strasbourg. Fondé en 1959, l’ensemble est reconnu pour son répertoire alternant des pièces phare du 20ème siècle et des commandes de nouvelles œuvres. C’est dans la continuité des collaborations avec le monde du Jazz (Andy Emler Megaoctet, Bobby Previte, Franck Tortiller Quartet) que Les Percussions de Strasbourg s’aventurent à présent dans l’univers du jazz minimaliste de Nik Bärtsch. Son travail est à l’intersection de la musique contemporaine et du jazz, et se nourrit d’influences venues du funk. Dans sa musique, l’utilisation de la répétition et de structures à base d’entrelacement d’éléments laissent entrevoir l’influence de la musique minimaliste, et en particulier celle de Steve Reich. Programme 14.02.2020 | Festival Jazzdor, Fossé des Treize, Strasbourg | 20h30 Nik Bärtsch, Shaker Kami (CM) Nik Bärtsch, piano Galdric Subirana, Enrico Pedicone, Rémi Schwartz, Flora Duverger et Théo His-Mahier, percussions Olivier Pfeiffer, ingénieur du son Prochains concerts: 07.03.2020 | Apples & Olives Musikfestival, Moods, Zurich | 20h30 11.04.2020  | Jazzdays Festival, Theaterhaus, Stuttgart | 19h30 22.05.2020 | Festival Musique Action, CCAM, Nancy Photo: ©Simon Pagès

03.02.2020

Joint adventure – Ensemble C Barré – Neue Vocalsolisten

09.02.2020 | Theaterhaus, T3, Stuttgart  Joint adventure, c’est l’histoire d’un projet pour le moins aventureux et stimulant dans lequel se sont lancés les deux ensembles français et allemand : l’Ensemble C Barré et Neue Vocalsolisten. C’est dans le cadre du festival Eclat à Stuttgart (du 5 au 9 février 2020) que le public découvrira la création mondiale de quatre pièces commandées par les ensembles à de jeunes compositeurs et notamment Birke Bertelsmeier (Allemagne), Augustin Braud (France), Mikel Urquiza (Espagne), Anna Korsun (Ukraine). Ces pièces de musique d’ensemble et de musique de chambre abordent des thèmes aussi variés que la confrontation de la tristesse et de la perte, la critique ironique du populisme, le changement climatique et autres thèmes explosifs concernant des problèmes d’actualité à l’échelle mondiale. Elles offrent une couleur sonore unique grâce à l’instrumentation de l’ensemble C Barré avec la clarinette basse, le saxophone, l’accordéon, les percussions, la mandoline, la guitare électrique, les cymbalons et la contrebasse mêlés aux voix des Neue Vocal Solisten. Programme 09.02.2020 | Theaterhaus, T3, Stuttgart | 14h30 Birke J. Bertelsmeier: sunnūntag für Stimmen und Ensemble (2019/20)* / 15' Augustin Braud: Le soupçon des tombeaux für Vokal- und Instrumental-Ensemble (2019) / 19' Anna Korsun: Vertigo für Stimmen und Instrumente (2019/20)** 12' Mikel Urquiza: Songs of Spam für Ensemble (2019/20)** / 15' * Commandes de l’Ensemble C Barré ** Commande de l’Ensemble C Barré Photos: Ensemble C Barré © Pierre Gondard Neue Vocalsolisten © Manu Theobald