Correspondances

Centre national de création musicale, La muse en circuit

10.2012-10.2013 | Alfortville, Prossingen

L’idée d’un « Hör-spiel » sur la notion de « correspondance » proposée par Elisabeth Gutjahr (dramaturge et auteure allemande) et Henry Fourès (compositeur et auteur français) se comprend comme une aventure acoustique qui trouve sa profondeur dans l’innocence d’un jeu où le sens se noue, se dénoue, s’égare, se perd dans le dessin d’un paysage comme un palimpseste sonore.

Par l’exercice de la lecture, l’écriture, la pensée, on ne sait souvent qui lit, écrit ou pense. La langue française et la langue allemande se mixent dans la maîtrise ou le balbutiement de leur contrepoint. Dans le flot du langage, le lapsus se change en promesse : dans cette correspondance sur la correspondance, pensée et écriture construisent en strates plusieurs niveaux de sens comme un looping dans l’abstraction.

Social Media